Les accusatrices de Jean-Luc Lahaye indignées par son retour sur scène prévu pour ses 70 ans.

Les accusatrices de Jean-Luc Lahaye indignées par son retour sur scène prévu pour ses 70 ans.

Jean-Luc Lahaye annonce fêter ses 70 ans sur les planches, le 23 décembre prochain, dans une salle parisienne. Incarcéré en novembre dernier dans une enquête pour viol et agression sexuelle de deux mineures, il a été remis en liberté au mois de mai et placé sous contrôle judiciaire. Il avait été incarcéré à la suite de sa mise en examen le 5 novembre 2021 pour « viol », « viols et agressions sexuelles sur mineures de 15 ans », ainsi que « corruption de mineures ». Il doit dorénavant demeurer à Paris, pointer dans un commissariat tous les 15 jours, verser une caution de 20 000 euros et ne pas entrer en contact avec les protagonistes du dossier. Mais les deux accusatrices sortent publiquement du silence alors que le chanteur annonce sa volonté de remonter sur scène au mois de décembre à Paris. Les places sont déjà en vente.

La première accusatrice s’exprime:

 Pour moi, ça s’est passé dans les loges en grande partie, dans les coulisses des concerts, confie l’une des victimes. Donc, forcément, je suis heurtée que la programmation de ces nouvelles dates soit autant banalisée. C’est justement son métier d’artiste et sa notoriété qui lui permettent d’agir avec plus de facilité, il a un réel pouvoir de par sa popularité et ça, c’est le danger. Et j’ai peur pour d’autres jeunes filles tout simplement.

Pour la deuxième le discours est quasi similaire:

Mon histoire a commencé quand je l’ai rencontré dans un concert et je me dis que s’il remonte sur scène, il va pouvoir sûrement rencontrer d’autres très jeunes fans et j’ai peur que mon histoire se reproduise avec une autre jeune fille. C’est cela qui me fait le plus peur. J’ai l’impression que ses concerts, c’est un peu son terrain de chasse. C’est là où il repère les fans. Moi, il m’avait repérée depuis longtemps et c’est comme cela que, après, il est entré en contact avec moi.

Laisser un commentaire