Mode Jour/Nuit

Aigle noir – Texte de chanson le plus mal compris – Barbara

Alors qu’elle réfléchissait au dernier titre de son nouvel album, la chanteuse retrouve un texte au fond d’un de ses tiroirs. Ce dernier décrit un rêve fait il y a quelques années où un aigle noir aurait perturbé son sommeil avant de descendre sur elle. C’est sur cette base qu’elle entame la rédaction de ce titre si connu et révélé au public en 1970.

Le psychanalyste Philippe Grimbert, Barbara reconnaît l’aigle comme un personnage issu de ses souvenirs d’enfance sans pour autant révéler son identité. Grâce aux mémoires posthumes de l’artiste, nous savons maintenant l’inceste du père de Barbara. Bien qu’elle ne fasse aucun lien entre ces évènements et sa chanson.

«À l’époque, on croyait que l’ombre de cet aigle noir évoquait le nazisme, qu’elle a connu, puisque sa famille était juive et qu’elle a dû fuir. Mais quand je la chante aujourd’hui, je sais de quoi ça parle», souligne Patrick Bruel.
Barbara, alors âgée de 10 ans et issue d’une famille juive alsacienne, aurait fuit sous le régime de Vichy.

Au final, Barbara aura gardé pour elle la réelle signification de l’oiseau. Quoi qu’il en soit, l’Aigle noir est un texte fort rédigé par une femme forte.

Paroles – L’aigle noir – Barbara

Un beau jour, ou peut-être une nuit
Près d’un lac je m’étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part
Surgit un aigle noir

Lentement, les ailes déployées
Lentement, je le vis tournoyer
Près de moi, dans un bruissement d’ailes
Comme tombé du ciel
L’oiseau vint se poser

Il avait les yeux couleur rubis
Et des plumes couleur de la nuit
À son front brillant de mille feux
L’oiseau roi couronné
Portait un diamant bleu

De son bec il a touché ma joue
Dans ma main il a glissé son cou
C’est alors que je l’ai reconnu
Surgissant du passé
Il m’était revenu

Dis l’oiseau, ô dis, emmène-moi
Retournons au pays d’autrefois
Comme avant, dans mes rêves d’enfant
Pour cueillir en tremblant
Des étoiles, des étoiles

Comme avant, dans mes rêves d’enfant
Comme avant, sur un nuage blanc
Comme avant, allumer le soleil
Être faiseur de pluie
Et faire des merveilles
L’aigle noir dans un bruissement d’ailes
Prit son vol pour regagner le ciel

Un beau jour, ou peut-être une nuit
Près d’un lac, je m’étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part
Surgit un aigle noir

Un beau jour, ou était-ce une nuit
Près d’un lac, je m’étais endormie
Quand soudain, semblant crever le ciel
Et venant de nulle part
Surgit un aigle noir

Un beau jour, une nuit
Près d’un lac, endormie
Quand soudain
Surgissant de nulle part
Surgit un aigle noir

Un beau jour, une nuit
Près d’un lac, endormie
Quand soudain
Il venait de nulle part
Il surgit l’aigle noir

Un beau jour, une nuit
Près d’un lac, endormie

Il venait de nulle part
Il surgit l’aigle noir

blank
blank

Concert du violoncelliste Stjepan Hauser : Céline Dion fond en larmes en écoutant “Hallelujah”.

blank
blank

Kendji Girac réapparaît dans une vidéo amateur : Petit sourire presque gêné…

blank
blank

Un dimanche à la campagne : Ycare se confie sur ses années d’excès… “Je me suis brûlé les ailes”

blank
blank

Fête de la Musique à Reims sur France 2 : Slimane nous enchante. Cœur de Pirate rend hommage à Françoise Hardy.

blank
blank

“Le portrait” David Hallyday parle de Johnny : “Il adorait ses petits-enfants, une espèce de passion…”.

blank
blank

Il y a un an, Pierre Garnier chantait dans la rue piétonne de Caen pour la fête de la Musique. On connaît la suite !

blank
blank

Bon anniversaire à Laroche Valmont (75 ans). Souvenez-vous de son tube “T’as le look Coco” qui l’a rendu millionnaire grâce à la pub !

blank
blank

Bon anniversaire à Jimmy Somerville (63 ans). Sa reprise de “Comment te dire adieu” de Françoise Hardy fut un succès mondial en 1989.