Pour la Saint Valentin

Une chanson, tout simplement…

Ne me racontes pas d’histoires, tu sais bien Ce qui ne tourne pas rond chez moi, Ne m’en demande pas trop, tu sais bien Que les fêlures sont profondes en moi, Ne t’accroche pas si fort Si tu doutes, Ne t’accroche pas si fort Si ça te coûte, Ne me laisse pas te quitter Alors que je suis sûre de moi, Je te donne tout ce que j’ai, Alors essaie de voir en moi, Que je t’aime, Mais je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, Je t’aime du plus fort que je peux, Je t’aime et je fais de mon mieux. On m’avait dit : « attends, tu vas voir, l’amour c’est un grand feu, Ça crépite, ça illumine, ça brille, ça réchauffe, ça pique les yeux, Ça envoie des centaines de lucioles tout là-haut, au firmament, Ça s’allume d’un coup et ça éclaire le monde et la vie différemment. » Nous, on a craqué l’allumette pour l’étincelle de nos débuts, On a alimenté ce foyer de tous nos excès, de nos abus, On s’est aimé plus que tout, seuls au monde, dans notre bulle, Ces flammes nous ont rendus fous, on a oublié qu’au final, le feu, ça brûle Mais je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, Mais je t’aime, je t’aime, Je t’aime du plus fort que je peux, Je t’aime et je fais de mon mieux. Je m’approche tout près de notre feu et je transpire d’amertume, Je vois danser ses flammes jaunes et bleues et la passion qui se consume, Pourquoi lorsque l’amour est fort, il nous rend vulnérables et fragiles ? Je pense à nous et je vacille, pourquoi depuis rien n’est facile ? Je t’aime en feu, je t’aime en or, Je t’aime soucieux, je t’aime trop fort, Je t’aime pour deux, je t’aime à tort, C’est périlleux, je t’aime encore, Alors c’est vrai, ça me perfore, Je t’aime pesant, je t’aime bancal, Evidemment, ça me dévore, Je sais tellement que je t’aime mal Si j’avance avec toi, C’est que je me vois faire cette danse dans tes bras, Des attentes, j’en ai pas, Tu me donnes tant d’amour, tant de force, que je peux plus me passer d’toi, Si mes mots te blessent, c’est pas d’ta faute, Mes blessures sont d’hier, il y a des jours plus durs que d’autres, Si mes mots te pèsent, j’y suis pour rien, J’y suis pour rien, rien. Mais je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, je t’aime, Je t’aime du plus fort que je peux, Je t’aime et je(tu) fais de mon(ton) mieux. Mais… je t’aime.

6 réflexions au sujet de “Pour la Saint Valentin”

  1. Je l’a connaissais en tant qu’actrice mais pas en tant que chanteuse …je découvre une voix chantée merveilleuse …je suis agréablement surprise ….quelle interprète et qu’elle émotion dans sa voix ….magnifique texte

  2. C’est chouette et touchant mais pourquoi écrire « moins » dans les paroles tout à la fin après le dernier « je t’aime » et ne pas le laisser apparaître dans le clip ou la chanson ? Forcément c’est un peu plus douloureux

Laisser un commentaire