« Salma Ya Salama » de Dalida, née un 17 janvier.

De son vrai nom Yolanda Gigliotti, Dalida est née au Caire le 17 janvier 1933. Issue d’une famille italienne immigrée en Egypte, elle est la seule fille parmi deux frères, Orlando son aîné et Bruno, le cadet. Leur père, Pietro, est premier violoniste à l’opéra du Caire. En 1954, elle est élue miss Egypte. Repérée par un réalisateur français, elle s’envole pour Paris. Elle prend des cours de chant et sa carrière débute par le biais de Bruno Coquatrix, Lucien Morisse et Eddy Barclay. « Bambino » est son premier succès. En 1956 elle est déjà devenue une grande vedette et fait la une des magazines.

Elle mènera une grande carrière perturbée par des chagrins, des suicides et une solitude mêlée d’un certain mal-être récurrent.

AA410107 cucina 291 386 300 3437 4561 RGB

Dans les années 80′ elle se sent de plus en plus seule et pense que si elle a réussi sa vie d’artiste, elle a raté sa vie de femme. Elle n’a pas de mari, pas d’enfant, les années commencent à lui peser. Elle interprète : « Moi, je veux mourir sur scène… « . Mais, considérant que la vie ne peut plus rien lui apporter, elle décide de s’endormir à jamais dans la nuit du 2 mai 1987, et laisse pour dernier message :

 » Pardonnez-moi, la vie m’est insupportable « 

Laisser un commentaire Annuler la réponse

Quitter la version mobile