Louane porte plainte car elle pense avoir été droguée au GHB, la drogue du violeur.

Louane porte plainte car elle pense avoir été droguée au GHB, la drogue du violeur.

Louane a-t-elle été droguée au GHB, « la drogue du violeur » ? Une enquête de police a été ouverte, confiée au commissariat du XVIIe arrondissement. Les résultats de ses analyses de sang sont attendus

Lundi soir 13 juin, la chanteuse dit avoir ressenti des « symptômes étranges » après être allée boire un verre dans un bar du 18ème arrondissement, près de chez elle. Vers 19h30, elle s’est rendue dans un café de Montmartre, rue des Abbesses (XVIIIe). Elle était accompagnée de la nounou de ses enfants. Les deux femmes n’ont bu qu’un verre et n’ont pas quitté leur table. Personne ne s’est joint à elles. Très vite, Louane a commencé à ressentir des « symptômes étranges », précise une source policière : vertiges, nausées, vomissement. La jeune femme titubait. Elle a été redirigée vers le commissariat de police du 17ème arrondissement pour déposer plainte et faire une prise de sang pour déceler éventuellement des traces de GHB dans son organisme. Pour l’heure, les résultats de l’enquête n’ont pas encore été dévoilés.

Laisser un commentaire