Linda De Suza: Fin octobre 2022, son fils Joao était déjà très inquiet.

Linda De Suza: Fin octobre 2022, son fils Joao était déjà très inquiet.
Linda De Suza: Fin octobre 2022, son fils Joao était déjà très inquiet.

Joao Lança, le fils de Linda De Suza, brouillé avec sa mère depuis 2014, a décidé de reprendre contact avec elle depuis qu’il a eu vent de nouvelles peu rassurantes sur la santé de la chanteuse portugaise âgée aujourd’hui de 74 ans. Hospitalisée, sa santé s’est fortement dégradée comme son fils l’a fait savoir dans une interview accordée à « France Dimanche. » ce vendredi 28 octobre après lui avoir rendu visite.

Elle m’a pris la main, me l’a serrée fort. Nous étions émus. Nous avions envie de ces retrouvailles. Il m’a fallu ne rien montrer et être fort face à elle. Elle est très affaiblie et amaigrie. C’était une grande fumeuse et son infection pulmonaire s’est aggravée d’autant qu’elle ne s’alimentait plus et se laissait dépérir. Aujourd’hui elle se porte mieux qu’il y a quelques mois. Elle accepte à nouveau de se nourrir. J’ai l’espoir qu’elle soit sur le chemin de la guérison et qu’elle puisse aller dans une maison de convalescence. Depuis Lisbonne où je vis, je prends des nouvelles régulièrement.

Les tensions avec sa mère semblent désormais réglées. Linda et Joao (compositeur) partagent d’ailleurs une passion commune pour la musique.

J’ai montré mes premières compositions à Jean Musy, son compositeur et arrangeur. Il en a retenu quatre avec l’approbation de ma mère qui a découvert que j’en étais le compositeur. Jean Musy a eu l’idée du duo Dis-moi pourquoi avec ma mère. Cela nous a mis le pied à l’étrier et nous a permis de faire ensemble une tournée.

Je pense qu’à un moment, ma mère a oublié la communauté portugaise. Elle aurait dû faire un album en portugais avec l’orchestre philharmonique de Lisbonne. Quand elle s’est trop sophistiquée, habillée par Pierre Cardin, sur l’album Rendez-vous, elle s’est éloignée du public. Elle est devenue trop star et vendait moins d’albums. Il ne faut jamais oublier ses racines.

Laisser un commentaire