France Gall nous quittait le 7 janvier 2018.

C’était l’une des plus belles voix de la chanson française, sublimée par des chansons écrites à la plume d’or par Michel Berger. France Gall est morte le 7 janvier 2018 des suites d’un cancer, à l’âge de 70 ans.

France Gall nous quittait le 7 janvier 2018.

Née le 9 octobre 1947 à Paris, France Gall, née Isabelle Gall, est bercée par la musique dès son plus jeune âge. Chez les Gall, la musique est une affaire de famille. Son père, Robert Gall est chanteur et auteur (c’est lui qui a composé La Mamma, pour Charles Aznavour). Sa mère, Cécile Berthier est la fille de Paul Berthier, cofondateur de la Manécanterie des Petits Chanteurs à la Croix de Bois.

A l’âge de 5 ans, elle prend ses premiers cours de piano. A 11 ans, elle veut aussi apprendre la guitare. Très vite, Robert Gall signe pour sa fille encore mineure un contrat chez Philips. Le jour de ses 16 ans, elle sort son premier disque Ne sois pas si bête. Le succès est immédiat. Son manager Denis Bourgeois demande à Serge Gainsbourg d’écrire pour France Gall. Le succès est grandissant. Des titres comme N’écoute pas les idoles ou Laisse tomber les filles atteignent les hauteurs des hit-parades.

France Gall nous quittait le 7 janvier 2018.

En 1965, France Gall est choisie pour représenter le Luxembourg au Concours Eurovision de la chanson. Avec Poupée de cire, poupée de son elle gagne le concours et la chanson explose, enregistrée dans pas moins de cinq langues, japonais compris. Après le scandale Des sucettes de Gainsbourg, France Gall a du mal à trouver son style. Claude François, avec lequel elle vit une histoire d’amour impossible écrit pour elle Comme d’habitude, en 1967, après leur rupture. Puis c’est au tour de Julien Clerc de lui consacrer Souffrir par toi n’est pas souffrir en 1975.

Michel Berger lui propose alors d’interpréter avec lui en duo Mon fils rira du rock’n roll. En mai 1974, il écrit, en pensant à elle La déclaration. C’est la naissance d’un grand amour.

France Gall nous quittait le 7 janvier 2018.

Michel Berger décède après une partie de tennis dans leur propriété de Ramatuelle le 2 août 1992. 

En 2015, France Gall rend hommage à la musique de Michel Berger, et met en scène ses textes, à travers la comédie musicale Résiste qu’elle met en scène avec Bruck Dawit.

France Gall et Michel Berger ont eu ensemble deux enfants: Pauline (née le 14 novembre 1978– décédée en 1997) et Raphaël (né le 2 avril 1981).

Laisser un commentaire