« Femmes je vous aime » Jean-Loup Dabadie avait trouvé les mots justes…

Cette chanson de 1982 n’était pas la favorite de Julien Clerc. Loin s’en faut. Elle est rapidement devenue la préférée de ses fans.

Cette chanson est devenu « culte » grâce au texte.

A travers cette chanson, Jean-Loup Dabadie par le biais de Julien Clerc célèbre la femme. Mère ou amante, il l’aime tout simplement. Il les trouve douces comme la vie parfois, ou dures comme les blessures qui durent. Elles ne sont ni fragiles ni faciles. Elles sont justes difficiles. Elles sont parfois si drôles, et parfois bien seules, car elles le désirent. Craignant au début de se montrer impudique.

Paroles complètes:

Quelquefois
Si douces
Quand la vie me touche
Comme nous tous
Alors si doucesQuelquefois
Si dures
Que chaque blessure
Longtemps me dure
Longtemps me dureFemmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Je n’en connais pas de faciles
Je n’en connais que de fragiles
Et difficiles
Oui, difficilesQuelquefois
Si drôles
Sur un coin d’épaule
Oh oui, si drôles
Regard qui frôleQuelquefois
Si seules
Parfois elles le veulent
Oui mais, si seules
Oui mais si seulesFemmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Vous êtes ma mère, je vous ressemble
Et tout ensemble mon enfant
Mon impatience
Et ma souffranceFemmes, je vous aime
Femmes, je vous aime
Si parfois ces mots se déchirent
C’est que je n’ose pas vous dire
Je vous désire
Ou même pire
O, femmes
Femmes

Laisser un commentaire Annuler la réponse