Le 3 mai 1987 : Il y a 35 ans Dalida disparaissait tragiquement. Tous ses tubes en diaporama.

Iolanda Cristina Gigliotti naît le 17 janvier 1933 à Choubra un faubourg du Caire. En 1934, alors qu’elle est âgée de 18 mois, elle est plongée dans le noir en raison d’une infection des yeux, une ophtalmie. Elle porte un bandage sur les yeux pendant quarante jours, sur recommandation de son médecin. Cet épisode provoque chez elle de violents maux de tête et un strabisme divergent que plusieurs interventions chirurgicales, y compris à l’âge adulte, atténueront.

En 1954, elle se présente au concours de Miss Égypte, et gagne le premier prix. Elle est engagée comme actrice, sorte de vamp brune à l’œil de braise, pour tourner dans des films au Caire, le Hollywood de l’Orient, puis elle prend des cours de chant. Elle enregistre son premier 45 tours chez Barclay, « Madonna » mais c’est avec « Bambino » que Dalida va vraiment s’imposer. Les succès s’enchaîneront et sa popularité explosera dans toute l’Europe. Sa carrière s’étale sur plusieurs décennies au cours desquelles elle réussira à se renouveler avec les tendances musicales (Disco, oriental…)

Sa vie privée fut très mouvementée. Sa vie sentimentale fut chaotique. Elle connaît de multiples drames qui la mettent à rude épreuve. Ses anciens compagnons Lucien Morisse, Luigi Tenco et Richard Chanfray, ainsi que son ami Mike Brant se sont tous donnés la mort. Dans les dernières années de sa vie, Dalida est atteinte d’une dépression chronique.

Le 2 mai 1987, elle fait croire à son entourage qu’elle va voir une comédie et dîner en ville. Dans la nuit, restée seule dans sa maison, elle se suicide par surdose de ,barbituriques, qu’elle avale avec du Whisky. Son habilleuse découvre son corps inerte le 3 mai en fin d’après-midi. Elle avait 54 ans.

Laisser un commentaire